Revues de presse

La gestion des flux de trésorerie avec CashSolve : le cas Marie Brizard

02 oct 2017

Le directeur financement et trésorerie de MBWS, Clément Letourneux, a remis les sujets « cash et besoin en fonds de roulement » au coeur des priorités du fabricant de spiritueux pour sortir définitivement l'ETI de sa zone de turbulences.

Entretien avec Vincent Bouquet des Echos Executives.

 

Logiciel de GESTION ou de PREVISION de trésorerie : savez-vous faire la différence ?

09 mai 2017

Le domaine de la prévision de trésorerie est un univers complexe qui nécessite de collecter et retraiter des volumes importants de données éparses, à des fréquences élevées. Elles sont loin les années où les trésoriers pouvaient se permettre de le faire manuellement … Nous pouvons témoigner de cette évolution puisque nous les accompagnons, depuis maintenant 17 ans, à améliorer leurs process de prévisions de trésorerie.

Dans un premier temps, les éditeurs ont proposé au marché des TMS (Treasury Management System) dont l’utilisation s’est démocratisée. Depuis, de nouvelles applications métier pleinement dédiées au cash forecasting ont vu le jour et cohabitent avec les TMS.

En discutant avec nombre de responsables financiers, il apparaît encore une certaine confusion, ou plutôt une mauvaise interprétation entre l’utilisation d’un TMS et un outil de prévision de cash.

Quelles sont les différences d’usage ? Que vous apportent l’un et l’autre ? Les deux sont-ils nécessaires ?

 

Un ADN différent

 

Les TMS (Treasury Management Systems) ont été développés à l’origine, au début des années 1980, pour récupérer de manière automatique des relevés de comptes bancaires et effectuer des contrôles et des équilibrages quotidiens. Leur vocation première est de se focaliser sur les opérations quotidiennes et la gestion du risque de liquidité à très court terme. Ces applications servent les besoins opérationnels du service trésorerie pour optimiser la circulation du cash entre les comptes bancaires de l’entreprise.

 

Les solutions de prévisions de trésorerie, qui sont apparues récemment, ont un champ de vision différent : elles se concentrent sur l’optimisation de la génération de cash du point de vue du business. Comme chacun le sait, la capacité à générer du cash est l’indicateur incontournable de la performance d’une entreprise. Ces applications sont connectées à la source des données business : les ERP et les outils de pilotage prévisionnel.

 

Cette nouvelle vision de l’optimisation de la génération de cash attire l’attention croissante des Trésoriers. Ils sont bien souvent investis d’une nouvelle mission dont on peut se réjouir : connecter la trésorerie au Business et diffuser la culture cash.

 

Relier la prévision cash à ses sources de données

 

Dans un TMS classique, le Trésorier Groupe va se servir de son système pour collecter et agréger les prévisions établies par les sociétés d’exploitation. Ses prévisions sont le plus souvent produites sur Excel par les correspondants locaux à partir de leurs informations de gestion. Elles sont ensuite saisies dans le TMS. Ce process présente comme inconvénient majeur de couper toute possibilité pour le Trésorier Groupe de relier la prévision globale du groupe aux éléments de gestion de chaque société. Il n’y a donc aucune traçabilité, aucune auditabilité, ni garantie, sur la qualité des données importées et manipulées. Un autre inconvénient, et non des moindres, est l’absence de contrôle et d’équilibrage des flux intercos. Et enfin, ce process étant essentiellement manuel, il ne peut être renouvelé fréquemment.

Pourquoi les  TMS ne permettent-ils pas d’établir un lien transparent entre la vision groupe de la trésorerie prévisionnelle et les données de gestion des entités opérationnelles ? Les TMS ne possèdent pas d’aptitude à connecter et à fusionner un nombre important de données d’originesdiverses (en dehors des données bancaires). Ils ne permettent donc pas de créer les connecteurs permettant de récupérer en continu la donnée de gestion là où elle se trouve.

Dans un outil de prévision de trésorerie, les prévisions sont au contraire ancrées dans le business. Elles ont un degré de détail qui est celui nécessaire aux analyses, et notamment à la compréhension des écarts entre le réalisé et le prévisionnel. De plus, étant connectées à la source, elles sont actualisées à une cadence adaptée au contexte propre à chaque business.

 

Enrichir intelligemment la donnée

 

Un autre point de souffrance souvent lié à la prévision de cash, est l’incapacité à appliquer une intelligence métier au process de prévision. Par exemple, les TMS ne possèdent pas les capacités nécessaires pour transformer une donnée de gestion (Hors taxes, sans date de paiement ou avec une date de paiement théorique) en une donnée cash (TTC, positionnée sur une date effective de paiement). En conséquence, ce travail de transformation et d’enrichissement est effectué manuellement sur Excel au niveau local.

Dans les outils de prévision de trésorerie, le moteur sous-jacent, qui va gérer l’intelligence métier, est prévu pour prendre en charge l’ensemble de la logique de collecte de données et de transformation en données cash. Cela contribue fortement à la compréhension, à la justification et à la fiabilité des données prévisionnelles calculées par les filiales, puis par le groupe.

 

Effectuer des simulations à la volée pour aider la prise de décision

 

Quel que soit le domaine auquel elle s’applique, la création d’une prévision s’appuie toujours sur des jeux d’hypothèses.

Imaginer de multiples scenarios, à partir des drivers business, les comparer, les historiser, mesurer leur impact, est le propre des moteurs de simulation possédant une intelligence. Cela permet à  l’utilisateur de devenir agile dans la production répétée des scénarios prédictifs pour assurer dans les meilleures conditions le financement des projets.

Les TMS, vous l’aurez compris,  ne sont pas prévus pour effectuer des simulations complexes basées sur des données business.

 

ALORS….Complémentaire ou concurrent ?

 

Les plateformes innovantes de prévision de trésorerie, comme CashSolve, sont complémentaires des TMS et apportent notamment beaucoup de valeur ajoutée dans des secteurs où les enjeux cash sont élevés.

En maîtrisant les indicateurs clés de génération de cash, le département finance joue son rôle de partenaire stratégique de la Direction Générale. Un outil métier de prévision de trésorerie est capable :

- d’optimiser la compétitivité de votre entreprise en accélérant les flux de liquidités

- de gérer la prise de risque liée au business

- de s’inscrire comme partenaire stratégique du comité exécutif et des actionnaires


CashSolve investit massivement en R&D (25% du chiffre d’affaires en 2016 et en 2017) pour concevoir les outils de demain : les trésoriers aspirent à abandonner totalement leur tableur, pour passer à un mode de prévision de trésorerie ultra performant et connecté.


Voir l'article sur Linked In pour le partager

 

Vers un nouveau modèle prévisionnel de cash : êtes-vous prêt à décoller ?

09 fév 2017

Selon la dernière étude de la DFCG, 41% des directeurs financiers souhaitent mettre en place de nouvelles méthodes pour améliorer leurs prévisions en 2017. « Les entreprises ayant engagé la transformation de leur modèle prévisionnel, en voient déjà les bénéfices. Au-delà d’une amélioration notable du processus, c’est véritablement une dynamique d’entreprise qui est insufflée impactant non seulement la communauté Finance, mais l’ensemble de l’organisation. Le début d’un cercle vertueux très prometteur qui marque l’entrée de ces entreprises dans une nouvelle ère. »*

Et vous, où en êtes-vous sur le sujet de la transformation de votre modèle prévisionnel ?
Faites votre auto-diagnostic en répondant à 5 questions clés ici.

 * D’après « Priorités 2017 du Directeur Financier » édité par PwC-DFCG

Prévision de trésorerie : science exacte ou " art " personnel ?

03 oct 2016

Voilà 16 ans que nous côtoyons des Directeurs Financiers, des Responsables de la Trésorerie et du Financement, et que nous accompagnons les groupes dans leurs prévisions de cash. Il faut bien avouer que la matière est une science - ou plutôt un art - tout particulier.

Faisons la synthèse sur les types de prévisions rencontrées, les difficultés à trouver les outils correspondants et les perspectives de demain. Questions/réponses avec notre responsable produit, Guillaume Terrolles, pour qui le process de LA prévision de cash n’a guèr plus de secrets.

Lire l'article

Vous élaborez votre budget cash 2017 : zen ou pas zen ?

23 sep 2016

DAF, trésoriers, contrôleurs de gestion,  vous êtes tous entrés dans cette période difficile de la construction de votre budget cash pour l’année à venir.
Vous êtes nombreux à souffrir en ce moment même…La période du budget, si elle est cruciale, n’en reste pas moins lourde et peut être source de tension pour vous-même.
Certains abordent néanmoins cette période de façon plus zen que d’autres, non qu’ils soient dotés d’un naturel ultra serein, mais parce qu’ils ont pris le temps de se doter d’un outil adéquat.
Faisons le point afin de de ne pas monter trop vite en pression.
Lire l'article
 

#DAF : 5 points clés pour réussir votre rentrée : à garder dans votre To do list !

05 sep 2016

budget 2016 todolistC’est la rentrée : vous nettoyez  votre boite mail encombrée, si encombrée qu’il vous faut bien plus d’une journée pour en venir à bout  et que le lendemain matin vous n’avez toujours pas  fini, mais les réunions sont déjà au planning...

 

VITE ! C’est le moment de (re) faire le point sur l’essentiel de votre métier de DAF, de re- discerner ce qui va être urgent dans les 3 mois à venir : oui, vous allez devoir vous plonger dans la période des budgets et actualiser votre fin d’exercice, ce qui n’est pas une mince affaire, vous le savez d’expérience.
Voici 5 points clés qui vous aideront à garder le cap pour une rentrée réussie :
1.    Renforcez votre capacité prédictive et augmentez votre performance financière : vos prévisions de cash doivent « prédire » mais aussi aider à « agir » : vous passerez de l’homme des chiffres à l’homme des propositions lors des décisions avec le Comex.
2.    Ajustez dès à présent votre modèle prévisionnel avec une analyse régulière des écarts afin que ce dernier ne soit pas obsolète : les chiffres que vous présenterez en décembre seront les « bons ». Vous pourrez argumenter en toute confiance.
3.    Automatisez -pour améliorer-  vos process de prévisions de trésorerie, de dette et BFR surtout si vous gérez une forte volumétrie de données ou si vous avez des contraintes de devises, filiales etc…
4.    Imposez-vous un juste ratio temps passé / bénéfices obtenus : si votre processus reste purement manuel, donc fragile et lourd, vous paierez les pots cassés d’un modèle peu fiable et vous ne serez pas crédible.
5.    Fédérez tous les acteurs impliqués dans le process de la culture cash : développez une dynamique de groupe avec des outils collaboratifs qui ont déjà fait leur preuve.

 

Ah… ? Vous n’êtes pas encore outillé ? Vous pouvez tirer profit d’une solution web : veillez cependant- dans votre choix d'outil-  à ce qu’il s'adapte rapidement à votre propre contexte et à vos réels besoins, pour ne pas ralentir les prévisions qu'il est censé accélérer.
Ce qui vous permettra d’aborder cette rentrée très sereinement. Pour être très performant.

 

TO DO LIST : demandez une web démo personnalisée

 

 

Prévisions de cash acides ? Ne virez pas cornichon !

26 mai 2016

Débarrassez-vous de vos contraintes et devenez créateur de valeur pour votre entreprise

Dans notre dernier article, nous avions fait un état des lieux - un peu acide -  des difficultés rencontrées par les trésoriers.

Mais passons au positif, et trouvons des solutions pour transformer ces contraintes en opportunité de changement - car elles existent !


Et le goût en est très doux…

 

N'épuisez pas vos équipes,

Faites un check-up rapide, 

Misez sur la production répétée de vos scénarios prédictifs

Et ....outillez-vous !

Lire l'article dans son intégralité

Vos prévisions de trésorerie, un grand moment de solitude ? Que faire ?

17 mai 2016

Le difficile gap objectifs/contraintes

Trésoriers et DAF, tous en quête d'amélioration....avec des contraintes de taille.

 

4 impacts désastreux sur la performance de votre modèle prévisionnel

Sentiment d'isolement, capacité prédictive limitée, mauvais ratio temps passé /bénéfices etc....

 

Lire l'article dans son intégralité

CashSolve dans les Echos Business

15 juin 2015

Se doter d'un outil de pilotage de prévisions cash : un indispensable

Les Echos Business ont interviewé notre client, Clément Letourneux, Directeur du Financement et de la Trésorerie du groupe SMCP ( Sandro, Maje, Claudie Pierlot), et Clotilde de Perthuis, co fondatrice de CashSolve.

Témoignage sur la nécessité d'apporter une dimension cash aux décisions opérationnelles et stratégiques : A lire !

 

Pratiques en matière de prévisions de trésorerie

18 sep 2014

Patiques en matière de prévisions de trésorerie

Les pratiques en matière de prévisions demeurent disparates

Excellent dossier proposé dans La Lettre du Trésorier, éditée par l'AFTE, que nous vous proposons à la lecture.

Des points de vue de nombreux Trésoriers Groupe, comme de consultants et d'éditeurs.

CashSolve intervient comme expert en la matière dans cet article.

 

Lire le dossier

Pages