Groupe Royer

Christine Beneteau
Directrice Financière Groupe
CashSolve ? Par rapport à notre modèle Excel, c’est le jour et la nuit : nous pouvons nous abstraire de la mécanique pour passer vraiment le temps à l’analyse, et anticiper l’avenir.

Carte d’identitégroupe Royer

Leader du négoce de chaussures en France

Le Groupe Royer est un groupe spécialisé dans le négoce de la chaussure. Leader en France et un des principaux acteurs sur le marché européen, il regroupe 800 salariés répartis sur 40 entités dans le monde, pour un chiffre d'affaires de 280 millions d’euros en 2014.

Il distribue une quinzaine de marques sous licence comme New Balance, Converse, ou Kaporal, ainsi que ses marques propres comme Aster, Mod8, Kickers, ou Stephane Kélian et Charles Jourdan. Les produits sont fabriqués en grande partie en Asie, exceptées les chaussures femmes haut de gamme.

Pratiquement un quart de son capital appartient au fonds d'investissement Altamir Amboise d’Apax, qui exige donc une communication financière de qualité.

Le projet et son contexte

Avant la mise en place de l’application CashSolve.net, le Groupe Royer fabriquait ses prévisions avec un modèle Excel mis en place par un cabinet de conseil. La gestion étant centralisée au niveau groupe sur les 40 entités, la volumétrie de l’information à traiter a été rapidement un frein à la qualité des prévisions. Par ailleurs, les mises à jour fastidieuses empêchaient une actualisation fréquente des projections.

3 attentes majeures du DAF vis-à-vis de CashSolve

Christine Beneteau, DAF du Groupe Royer, expose ici les défis qui devaient être relevés dans le choix de leur outil de prévision.

Répondre aux exigences des partenaires financiers

Nous devons répondre à une demande de plus en plus insistante des partenaires financiers, notamment les banques, qui exigent une information toujours plus fiable et actualisée. Les prévisions annuelles ne suffisent plus, il faut mettre à jour de plus en plus fréquemment, donc passer à une actualisation «  à la demande ». Grâce à CashSolve c’est devenu possible.

Mettre sous surveillance les variations de BFR

Pour nous, c’est indispensable d’avoir une analyse des TFT. Je surveille étroitement les variations de BFR car nos amplitudes mensuelles sont directement liées aux achats/Ventes/stock. Je recherche une vraie autonomie dans mes analyses, et CashSolve m’offre cette possibilité.

Gérer la forte saisonnalité de l'activité

La saisonnalité marquée de notre activité implique une gestion au plus juste des tensions sur les flux de cash liées aux campagnes d’achat. La richesse d’analyse de l’outil CashSolve.net permet de prendre des décisions opérationnelles, en fonction des éléments prévisionnels : par exemple des décalages ou des reports de livraison. Nous sommes en mesure de mener ainsi un vrai pilotage de trésorerie.

Les bénéfices de CashSolve, vus par le Trésorier Groupe

Bertrand Vanney, Trésorier Groupe, pilote du projet et principal utilisateur de CashSolve, témoigne à son tour des bénéfices apportés par CashSolve :

Comparer réel et prévisionnel

Le modèle antérieur permettait d’obtenir un prévisionnel mensuel mais sans recoupement avec un TFT et un bilan prévisionnel. L’apurement du bilan qui était auparavant totalement manuel, nécessitait un temps de saisie très fastidieux pouvant être source d’erreurs. Avec CashSolve, nous comptons effectuer une mise à jour trimestrielle avec réinjection de bilan réel et de budget actualisé avec  des données réelles de CA et d’achat.  Nous serons en mesure de comparer le réel et le prévisionnel, et de nous reprojeter aisément en cours d’exercice.

Modéliser le factoring

Nous avons introduit un mode de financement, le factoring, que l’ancien outil ne permettait pas de modéliser. Le point positif : anticiper le financement par factor et modéliser l’impact que cela a sur la partie encaissement. Cela permet de calculer le besoin net de trésorerie. 

Améliorer les règles de trésorerie

Auparavant, nous raisonnions par pôle d’activité par souci de simplification, maintenant nous affinons réellement notre modélisation par société, ce qui est plus juste car les délais de règlement varient d’une filiale à l’autre. Une fois le paramétrage fait en amont, c’est réellement très intéressant et simple d’utilisation. 

Intégrer la gestion du risque devise

Le modèle antérieur ne pouvait prendre en charge les devises hors euros : l’exposition aux devises est désormais gérée via CashSolve, c’est un point d’amélioration énorme et indispensable par rapport à l’ancien outil. 

 

Retour à la page "Success Stories"