FRAUDE et sécurisation des paiements

Home/FRAUDE et sécurisation des paiements

Tréso News

FRAUDE et sécurisation des paiements

Un nouvel article issu des échanges entre David Brault, Directeur Associé d Objectif Cash et  Clément Letourneux, DAF et Ex Directeur de la Trésorerie et du Financement.

Cette fois, il s’agit de la fraude aux paiements, à qui incombe la responsabilité éventuelle ? Comment s’en protéger ? Quels moyens doit adopter le trésorier pour la sécurisation des paiements ?

Conférence DAF Trésorier ACA

La fraude…la non conformité des paiements, à qui la faute ?

  • Le trésorier en première ligne

Clément Letourneux : “  La 1ère cible de fraude est sur les moyens des paiements avec les flux de cash. Ainsi, il est vrai que le Trésorier est en première ligne. Son premier réflexe doit être de disposer d’un outil de communication bancaire pour connaître sa position, la monitorer et être alerté au quotidien. Idéalement, il doit prendre en mains l’aspect signature des paiements et le centraliser – surtout en tension de trésorerie. Le trésorier doit savoir constamment ce qui est sorti en paiement, ce qui a été validé, par qui etc. “

  • Trouver l’équilibre entre sécurité et efficacité

Clément Letourneux  : “Dans mon métier, j’ai toujours essayé de mettre en place des logiciels de trésorerie et de revoir la  politique des signatures. Il faut trouver le juste équilibre entre efficacité et sécurité.

Ainsi, selon la taille de l’entreprise,  il s’agit de choisir le “bon” nombre de signataires sans alourdir le système, décider si les signatures sont centralisées ou non.  Si l’objectif est bien la sécurisation les paiements pour parer la fraude, il ne faut pas pour autant perdre en efficacité dans le quotidien.

Enfin, pour être une valeur ajoutée à l’entreprise, un outil de gestion de trésorerie doit pouvoir être évolutif . Pouvoir le déployer d’abord en central, et envisager de le déployer dans les B.U ensuite, selon les  évolutions de l’entreprise. Il faut néanmoins y aller étape par étape. Connaître ses soldes, idéalement placer ses flux de trésorerie automatiquement dans le logiciel, par nature ou code budgétaire, pour alimenter automatiquement la prévision de trésorerie.”

Comment parer la fraude aux paiements ?

Clément Letourneux : “ En 20 ans, j’ai vu de nombreuses tentatives de fraude. Je dirai qu’il  est primordial de faire circuler les informations qui fonctionnent un peu comme un essaim ( la fraude au Président…). Il s’agit de sensibiliser les équipes et mettre tous les collaborateurs en alerte. Ensuite, un bon logiciel de communication bancaire doit permettre d’éviter la fraude aux paiements. Encore une fois, plus on est dans l’anticipation, à l’écoute des informations données par les banques, des normes et protocoles à venir, plus l’entreprise est en capacité de se protéger…

Pour conclure, j’ajouterai que la traçabilité et la sécurisation des paiements ne se cantonne d’ailleurs pas uniquement aux sujets de fraude. Elle concerne aussi la conformité, et c’est une part importante dans l’emploi du temps du trésorier ( loi Sarbanes-Oxley, gestion du risque de change, normes IFRS). “

 » La solution est donc de rester en alerte sur les protocoles, les réglementations à venir, les risques remontés par les banques. On est alors encore dans l’anticipation des risques. Cela permet de les intégrer à son process, et de sensibiliser tout le groupe. » David Brault

Le trésorier est garant de la conformité des paiements (relire notre article sur le sujet). Il doit mettre en place un programme de surveillance efficace.

Thétys propose un module conformité aux Trésoriers : intéressé ? Remplissez le formulaire :